Mutations dans la littérature 1/4: la fin d’un écosystème | Livres Hebdo

Par Laurent Lemire, le 09.02.2018 (mis à jour le 02.03.2018 à 07h42) Mutations dans la littérature

Mutations dans la littérature 1/4: la fin d’un écosystème

Photo OLIVIER DION

Le modèle traditionnel de relation entre auteurs, éditeurs, presse et lecteurs se trouve bouleversé à tous les niveaux par l’essor du numérique, qui transforme les modes de consommation culturelle tandis que les relais prescripteurs passent désormais par la Toile. Premier volet d’une enquête en quatre épisodes sur les défis de l’édition de littérature.

"La crise du livre est une actualité, mais ce n’est pas une nouveauté." Henri Baillière, l’un des grands noms dynastiques de l’édition française, écrivait cela en 1904. Bien avant lui, Charles Nodier, écrivain, érudit et bibliothécaire de l’Arsenal, faisait sous la Restauration le constat d’une élite qui ne lisait plus. On pourrait donc, pour se rassurer, considérer que l’écosystème en place depui

Lire la suite (13 290 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre