Pauline Kalioujny remporte le grand prix de l’illustration 2018 | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 26.06.2018 à 18h47 (mis à jour le 26.06.2018 à 20h50) Jeunesse

Pauline Kalioujny remporte le grand prix de l’illustration 2018

Pauline Kalioujny - Photo DR

Pour sa 11e édition, le prix décerné par le Musée de l’illustration de Moulins, récompense Promenons-nous dans les bois (T. Magnier). Il lui sera remis le 5 juillet.
 

Promenons-nous dans les bois, de Pauline Kalioujny, paru le 25 octobre aux éditions Thierry Magnier,  remporte le 11e Grand prix de l’illustration. Le prix, doté de 3 000 euros, lui sera remis le 5 juillet au Musée de l’illustration de Moulins (Allier), lors de l’inauguration de l’exposition "C’est pas du jeu ! La collection Djeco", qui se déroule du 6 juillet 2018 au 6 janvier 2019. L’album a aussi reçu en février, le prix Pitchou 2018 à la Fête du livre de jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Promenons-nous dans les bois détourne la célèbre comptine : l’enfant finit à califourchon sur le loup pour chasser les bûcherons venus couper les arbres de la forêt. Ce leporello qui se déplie sur 5 mètres, a été salué par le jury pour "toutes ses possibilités de lecture et d’utilisation par les tout-petits qui peuvent en faire une cabane, se cacher dessous, etc" Les jurés ont aussi apprécié "le travail de gravure, la force de l’expressivité des visages et le jeu sur les trois couleurs d’éveil incroyables".

Un livre à paraître

Née en 1983 d’un père ukrainien et d’une mère française, Pauline Kalioujny est diplômée de l’Ensad Paris et de l’Esag Penninghen. Plasticienne, elle travaille notamment la gravure. Elle est auteure et illustratrice d’une dizaine d’albums pour la jeunesse dont Voilà l’été, un livre en relief et à volets pour les petits paru au Seuil Jeunesse en mai. Elle a aussi illustré un Baba Yaga, à paraître le 24 octobre chez Flammarion-Père Castor.

Elle succède à Beatrice Alemagna, lauréate 2017 du grand prix de l’illustration avec Un grand jour de rien (Albin Michel Jeunesse), Emmanuelle Houdart (2016) et Michel Galvin (2015).
close

S’abonner à #La Lettre